Habiter en colocation : les regles a suivre

Vivre et cohabiter dans un appartement en colocation est l’une des expériences que tout le monde devrait vivre à un moment ou à un autre de sa jeunesse. En effet, c’est une véritable aventure. Bien sûr, en fonction des compagnons et de l’existence ou non de certaines règles de coexistence, la colocation peut devenir un véritable sport à risque. Voici donc quelques aspects qui doivent être très clairs pour chacun des membres d’une colocation.

La base de la colocation

Si on vit en colocation, il est important que chacun des membres du foyer sache clairement ce qu’il peut et ne peut pas faire. Quelles sont les règles pour une assurance habitation colocation maif pour un meublé ? Qui doit prendre en charge les autres dépenses ? Toute question d’organisation est essentielle. Tout ce qui est discuté et décidé à l’avance vous évitera des discussions et des malentendus à l’avenir. Et vivre avec une personne avec laquelle on se dispute ne s’avèrera jamais confortable.

Normes de conduite

Par rapport à la vie dans la maison familiale, où il y avait des règles et une hiérarchie claire définie par vos parents, dans une maison partagée, tout part de zéro. C’est pourquoi, pour une organisation correcte de l’appartement, il est important d’établir dès le départ quelques règles de base de la coexistence. De cette façon, vous mettez en évidence les limites à ne pas franchir et les obligations à remplir par chacun des membres.

Ces règles doivent être liées à des lignes de conduite et doivent être fondées sur le respect entre colocataires. Ainsi, quelques exemples consistent à respecter le repos des autres membres, à payer le loyer à temps, à éteindre les lumières en quittant la maison, à respecter la chambre des autres, à dire si ses amis viennent manger ou dormir, à ne pas laisser sa vaisselle sale dans la cuisine, pour n’en citer que quelques-uns.

Les décisions concernant la façon de faire les courses et de cuisiner dans un appartement partagé dépendront de la compatibilité de vos goûts, de vos horaires et de vos habitudes. Pour éviter d’éventuelles discussions, le plus simple est que chacun fasse ses achats et cuisine lui-même. Il est également très utile d’établir un récipient commun pour les produits courants comme l’eau, l’huile ou le sucre, entre autres.

Les dépenses de la communauté

Les choses à décider ensemble sont nombreuses. Un des aspects les plus importants concerne les dépenses communes. En plus de payer le loyer mensuel et de régler les assurances et les factures, vous devez décider d’ouvrir un compte commun ou de le faire d’une autre manière. D’autres dépenses doivent être couvertes, comme celles liées aux produits de nettoyage ou aux courses que vous décidez de partager.

Tâches ménagères

Il est peu probable que vos colocataires aiment faire le ménage. Vous devrez donc établir une série de tâches domestiques pour garder le logement propre et rangé. Pour le réaliser, la chose la plus élémentaire serait de l’organiser de manière équitable. Par exemple, chaque collègue s’occupe d’une pièce une fois par semaine, avec un système de rotation pour nettoyer une pièce différente à chaque fois. Si ce système est écrit sur une feuille de papier accrochée au frigo où tout le monde peut le voir, tant mieux. Quant aux chambres, chacun sera responsable de la sienne.

Re lisez nos anciens articles
Contactez-nous