Le TRI ou taux de rendement interne : méthode d’analyse d’un projet d’investissement

Le TRI (taux de rendement interne) d’un investissement est le taux d’actualisation qui annule la VAN de l’investissement, c’est-à-dire qu’il est égal à la valeur actuelle des flux de trésorerie générés (CFi) par le décaissement de l’investissement (CFo).

Le TRI c’est quoi ?

Le TRI mesure le rendement brut annuel relatif du projet d’investissement sur le capital restant investi au début de chaque année. Ce rendement comprend le rendement des ressources financières du capital investi. Pour mesurer le rendement brut, il doit etre comparé au coût de financement

Investir : Si TRI > k

Rejet : si TRI < k

Vous pouvez en savoir plus par ici 

Avantages

Il n’est pas nécessaire de se référer au taux d’intérêt du projet pour le calcul du TRI. Toutefois, cet avantage est évident, car il est nécessaire de déterminer K pour appliquer le critère d’acceptabilité.

Il est plus facile à comprendre dans la pratique des affaires, car il est exprimé en pourcentage, une formule qui est couramment utilisée pour exprimer les taux d’intérêt des coûts financiers.

Inconvénients

Pour le calcul du TRI à un niveau mathématique, il est nécessaire de résoudre une équation complexe. Par conséquent, si vous ne disposez pas d’une calculatrice financière ou d’un ordinateur, vous devez travailler par approximations successives, en fixant une valeur pour le taux d’actualisation et voir quelle valeur la VAN donne et donc ajuster jusqu’à ce que vous identifiiez la valeur du taux d’actualisation qui fait que la VAN = 0. Il existe une fonction dans Excel qui vous permet de calculer facilement le TRI et la VAN.

Incohérence

Pour trouver le TRI, vous devez résoudre une équation de degré “n”, qui peut avoir “n” racines ou solutions. Certains d’entre eux peuvent être imaginaires ou réellement négatifs, qui seront rejetés puisque le TRI sera la véritable racine positive. Le problème est qu’il peut ne pas y avoir une seule racine positive ou qu’il y en a plusieurs.

Ensuite, dans les investissements non simples, il peut y avoir autant de TRI positifs différents qu’il y a de changements dans le signe des FN. Cela rend le critère de TRI pour ces projets incohérent, montrant plusieurs retours pour un seul investissement. Dans les investissements simples, il n’y a qu’un seul changement de signe, puis ils n’ont qu’un seul TRI positif et cette méthode est cohérente.

Comparaison des méthodes TIR et VAN

Les deux critères ne sont généralement pas équivalents, car ils mesurent des aspects différents de la rentabilité d’un investissement.

La VAN donne une valeur absolue et le TRI son pourcentage de rendement. Ces critères sont considérés comme complémentaires plutôt que substitutifs ou alternatifs, en ce sens qu’ils servent à faire une étude plus complète de la rentabilité d’un projet d’investissement.

Dans le cas d’investissements simples, les deux critères sont équivalents dans les décisions d’acceptation ou de rejet. Dans un investissement simple, il n’y a qu’une seule valeur de K qui annule la valeur actualisée nette, c’est-à-dire que le TRI du projet est unique et positif. Graphiquement, on peut voir très simplement que les deux méthodes aboutissent aux mêmes décisions.

Astuces pour ouvrir une entreprise sans argent

Cet article est écrit pour les entrepreneurs qui se battent chaque jour pour faire décoller leur entreprise et payer les salaires de leurs travailleurs.

Un avertissement

Créer une entreprise avec peu de ressources est difficile et n’est pas souhaitable. Vous allez avoir du mal à travailler plus d’heures que le soleil, et cela va vous coûter cher, personnellement et en famille. Tout sera plus difficile et plus lent.  Cela dit, si vous n’avez pas d’autre choix, vous trouverez quelques conseils sur ce site pour vous aider dans votre travail.

Si vous êtes un peu perfectionniste, votre tendance naturelle sera d’optimiser toute tâche que vous accomplissez. Faux. La première règle d’or n’est pas de faire l’optimum, mais le plus rapide et le plus efficace. Même si vous avez votre viande. Rappelez-vous ceci : “fait” est un bien plus beau mot que “parfait”. Si quelque chose est assez bon, jetez des kilomètres, pas le meilleur.

L’argent est roi

Cette dépense est-elle vraiment nécessaire ? Dans 95% des cas, la réponse sera négative. Vous n’avez pas besoin d’un meilleur ordinateur, ni d’une chaise à 500 euros, ni d’une brochure en couleur sur vos produits, ni d’un beau bureau. Vous n’avez vraiment besoin de presque rien. Vos clients achèteront chez vous parce qu’ils vous font confiance, ou ils n’achèteront pas du tout chez vous. Le reste n’est que fumée et vanité. N’oubliez pas qu’il s’agit de revenus et non de dépenses.

La société fantôme

Ne vous inscrivez pas en tant que société ou indépendant avant d’avoir conclu votre première vente, et certaines autres sont presque prêtes. Il vous faudra une journée de formalités administratives pour vous inscrire si vous le faites en tant qu’indépendant, et vous aurez le temps de changer votre forme juridique en société anonyme. L’argent de ces ventes vous aidera à payer les indépendants.

Le client est votre meilleur ami

Un type qui va vous donner son argent, alors qu’il peut le donner à quelqu’un d’autre, il faut l’aimer même si c’est un bâtard récalcitrant. Cultivez une attitude positive envers vos clients, et transmettez-la. N’oubliez jamais que la vente est une relation, et dans toutes les relations, les émotions jouent un rôle crucial. Si vous cultivez la relation avec vos clients et que vous vous souciez de résoudre les problèmes qu’ils ont liés au produit ou au service que vous offrez, vous générerez une relation de confiance qui vous fera vendre davantage.

Vendre d’abord, réfléchir ensuite

La vente doit être votre obsession, votre centre d’intérêt. Vendez même si vous n’avez encore rien à vendre, vous aurez le temps d’acheter ou de faire ce que vous avez vendu. Même si vous ne parvenez pas à vendre quoi que ce soit, vous apprendrez ce que veulent vos clients et si vous leur demandez, vous obtiendrez des informations précieuses sur la concurrence, leurs prix, leurs forces et leurs faiblesses, etc. Avec toutes ces informations, commencez à construire votre produit ou service. C’est ce que les gars intelligents de Stanford appellent “I want you out of the building”. N’oubliez pas : vous ne vendrez rien dans votre bureau branché, allez-y tout de suite et parlez à vos clients.

Comment trouver un crédit auto pas cher

Pour un besoin d’acheter une nouvelle, il faudrait un budget spécial. Et pourtant vous ne disposez pas de l’argent, ce n’est pas un problème, tournez-vous vers les institutions qui proposent de nombreuses offres à votre demande. Les démarches sont généralement assez simples. Et les différents organismes vous donnent une réponse assez rapidement.

 

Comment ça fonctionne ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, il est important de souligner  la différence entre le prêt personnel et le prêt automobile. Il existe quelques points qui distinguent ces deux types de crédit. Si vous devez faire un crédit automobile, vous pouvez l’avoir directement chez le marchand de voitures. Il n’est pas nécessaire de passer à la banque, les vendeurs font en sorte de tout préparer et de tout gérer au sein de leur entreprise, toutes les démarches. Le crédit personnel de son côté provient d’une institution financière. On remarque également une différence importante sur le taux d’intérêt sur ces deux types de financement. Le taux sur un crédit automobile est moins élevé puisqu’il s’agit d’un contrat de vente temporaire. La voiture sert en quelque sorte une garantie pour la somme d’argent prêtée. Ce genre de prêt est donc mieux recommandé lors d’un achat de voiture. Les démarches sont simplifiées et souvent prises en charge par le marchand. Il est aussi important de savoir qu’un crédit auto ne prend effet qu’à la livraison. C’est une garantie intéressante puisque vous ne serez débité qu’avec la clef en mains et que tout soit conforme à vos demandes.

Pour le crédit personnel, il s’agit de tout faire avec les institutions financières. Avec leur accord, vous aurez la somme demandée transférée sur votre compte bancaire. Le taux d’intérêt varie selon l’institution et les remboursements sont immédiats selon le contrat entre les deux parties.

Le crédit auto est donc le plus recommandé pour tout besoin d’acheter une voiture. Les concessionnaires vous suggèrent de nombreuses voitures, le plus souvent neuves, mais des voitures d’occasion certifiées sont également en vente. Les clients profitent d’une belle voiture selon leur budget.

Les bonnes raisons pour investir dans l’immobilier en 2021

Suite à l’apparition du coronavirus, les prêts bancaires sont soumis à un risque de non-remboursement. Les banques haussent donc un peu plus les conditions d’emprunt. Mais cela est loin de constituer une gêne à l’investissement immobilier, notamment dans la location. Cela peut au contraire être une occasion pour s’investir puisque la rentabilité des biens devrait inévitablement diminuer sur le marché en 2021. Ainsi, de nombreux propriétaires vendront probablement leurs propriétés à des prix inférieurs au marché.

Ce qu’il faut retenir avant d’investir

La crise sanitaire liée à l’avènement de la Covid-19 a eu un impact sur tous les secteurs d’activité. Y compris l’immobilier, mais le secteur figure encore pour les investisseurs une occasion favorable. Certes, il est impossible de déterminer la fin de la pandémie, en tout cas, cela n’empêche pas de se préparer un Bon Investissement Immobilier pour l’année prochaine. Pour se faire, il est judicieux d’identifier les cibles, déterminer une région et obtenir une excellente rentabilité.

Pourquoi donc investir dans l’immobilier 

Investir dans l’immobilier c’est avant tout investir dans le futur. Pourquoi ? Nombreuses recherches vous confirmeront qu’un terrain prend de la valeur avec l’âge. C’est vrai, mais dans une large mesure cela dépend aussi de l’évolution du quartier et de la ville à laquelle appartient votre terrain. Construire une maison et un immeuble sur ce dernier est également efficace et rapide pour gagner de l’argent en le vendant ou la louant.

C’est plus intéressant de faire un investissement immobilier locatif pour l’année 2021. Après la crise liée à la COVID-19, c’est le meilleur moyen de gagner un peu d’argent sans trop de risque. En effet, le problème d’impayé plane toujours mais la vente n’est pas certaine avec le faible pouvoir d’achat actuellement.

Avant de vous lancer à l’achat d’un bien immobilier, calculez toujours la rentabilité pour être sûr qu’elle vous est favorable. Négociez bien le prix, car un meilleur investissement n’est réussi que s’il vous assure une excellente rentabilité. N’oubliez pas également de choisir les régions dans lesquelles vous allez investir. Si on peut vous susurrer quelques indications de rêves, Rennes a de bons locaux. Il figure parmi les meilleures places à l’ouest à une rentabilité nette atteignant 4,6%.

Afin de sécuriser une épargne, il faut s’investir dans une valeur refuge. Pour rappel, une valeur refuge est un produit financier dont la valeur ne dépend pas des changements de la valeur de l’argent en lui-même. Ce produit conserve la sienne même lorsque l’argent perd de sa valeur. Avec les revirements qui s’observent depuis l’avènement du coronavirus, le bien immobilier peut jouer ce rôle en 2021. L’investissement immobilier est un placement sécurisé dont sa rentabilité est particulièrement garantie lorsqu’il s’agit de location. Après l’année 2020, la demande de biens locatifs sur le marché va augmenter et le besoin de se loger également. Par conséquent, en investissant dans l’immobilier locatif, vous sécurisez votre épargne durant la crise sanitaire.

Pour s’assurer financièrement, l’idéal est d’avoir une autre source de revenus à part une activité principale. L’investissement immobilier vous permet d’avoir des revenus supplémentaires une fois que le placement est bien géré. Grâce à votre prêt bien négocié, vous pouvez investir et les loyers que vous percevrez vous permettront de rembourser au plus vite votre banque.

Est-il possible de changer d’assurance emprunteur ?

En cas d’événement grave, tel que décès, invalidité ou incapacité, l’assurance de l’emprunteur garantit le remboursement de l’hypothèque. Sous certaines conditions, la loi autorise l’emprunteur à choisir une assurance hypothécaire lors de l’achat de crédit, puis à choisir la durée de l’hypothèque. C’est ce qu’on appelle la commission d’assurance.

Quand puis-je changer d’assurance de prêt ?

Si vous souhaitez modifier l’assurance de prêt avant que la durée du contrat ne soit d’un an, vous pouvez résilier le contrat à tout moment sans frais conformément à la loi Hamon, à condition de donner un préavis de 15 jours. Si vous souhaitez modifier l’assurance emprunteur après 1 an, vous pouvez la changer gratuitement une fois par an grâce à la méthode Sapin 2 : à l’anniversaire du contrat d’assurance, s’il s’agit d’une assurance collective, ou en cas d’assurance confiée, à la date stipulée dans le contrat (Saban 2 méthode). Toute modification de l’assurance de prêt en vertu de la loi Sabine doit faire l’objet d’un préavis de 2 mois.

Pourquoi changer l’assurance hypothécaire ?

Dans la plupart des cas, les contrats d’assurance hypothécaire sont obligatoires, mais ils sont également essentiels pour prévoir certains événements qui peuvent survenir pendant la durée du prêt. Il s’agit de protéger l’emprunteur et sa famille : dans certains cas, l’assureur paie la mensualité du prêt ou même la totalité du capital restant dû pour le compte de l’emprunteur. Pour en savoir plus sur le changement d’assurance emprunteur,  vous pouvez consulter notre site ici. 
Aujourd’hui, la grande majorité des emprunteurs choisissent des contrats fournis par les banques prêteuses. Cependant, ces contrats qui bénéficient de choix évidents ou de choix par défaut sont rarement compétitifs. Ainsi, en fonction de la durée du prêt et des données personnelles de l’emprunteur, il est possible d’économiser jusqu’à 20 000 euros pendant la durée du prêt. Par conséquent, il est nécessaire de passer à des contrats d’assurance fournis par des organisations autres que la banque prêteuse.

Comment changer d’assurance hypothécaire après une renégociation ?

Lorsque vous modifiez le taux d’intérêt actuel des prêts bancaires, nous parlons de renégocier l’hypothèque. Il est différent du rachat, ce qui implique que le prêteur a changé. Reprendre une hypothèque, c’est obtenir de meilleures conditions de crédit. Après ce processus, votre devis de prêt sera révisé, uniquement lié à la baisse des taux d’intérêt. La renégociation n’a aucun effet sur votre assurance de prêt. Cependant, dans le processus de réduction des coûts, il serait dommage de ne pas étudier si vous pouvez encore économiser de l’argent dans votre assurance prêt. Si votre prêt est assuré par votre banque, la renégociation peut se dérouler en même temps.

Habituellement, vous pourrez renégocier l’un ou l’autre de ces contrats, mais ce sera difficile.
Par conséquent, afin d’optimiser le budget, nous vous recommandons de simuler également les avantages possibles après le changement de l’assurance prêt. En renégociant l’hypothèque, vous aurez la possibilité de réduire la période de remboursement ainsi qu’un éventuel taux assurance inférieure. 

Quels placements sont bons à prendre en cette période de crise ?

Investir est un must. Vous rentabilisez ainsi vos revenus. Vous pouvez minimiser les perceptions du FISC. Et si vous choisissez bien votre placement, vous pourriez gagner de l’argent sans vous fouler. La question étant justement : quels sont les investissements dans lesquels se lancer en cette période.

Le retour des placements financiers

On sonne le retour des placements financiers. Il aura fallu la chute du marché de la bourse et la restriction des déplacements qui compliquent les investissements immobiliers pour ce faire. Mais, en tous les cas, c’est le genre d’alternative qui s’adapte à tout le monde. C’est facile à faire, plus ou moins rentable, et pratique.

Le marché des prestations bancaires fait partie des plus sûrs. Les experts sont confiants à l’idée que la reprise se fera rapidement après le coronavirus. Et le cas échéant, il y a toujours leur assurance. Il y a donc peu de risque. En plus, ce n’est pas la peine d’investir énormément pour vous lancer. Les comptes épargnes par exemple n’exigent plus de versement minimum pour leurs ouvertures, voire pour l’entretien du compte.

Le meilleur placement en fonction de votre profil

Mais quand bien même les analystes seraient confiants, il ne faut pas simplement copier les modèles de placement des autres.  Vous devez choisir le support idéal en fonction de votre profil : les revenus que vous gagnez, vos besoins financiers, etc. Tout sera plus clair en découvrant cette analyse.

Pour un indépendant par exemple, il faut un investissement solide où les fonds ne sont pas bloqués. Car les besoins financiers et les imprévus peuvent être importants.  Pour les salariés, qui ont des revenus fixes par mois, il est possible de bloquer une certaine somme d’argent à chaque fois.

Une analyse par des experts vous permettra de mieux vous connaitre financièrement et de trouver un placement idéal, à la fois pratique et rentable.

Les coups de cœur du moment

Plusieurs types de placements financiers sont désormais disponibles sur le marché. Et bien évidemment, vous êtes libre de votre choix. Néanmoins, voici les coups de cœur du moment :

          Les comptes épargnes des banques : avec un rendement moyen de 1%, les épargnes sont les nouvelles tendances du moment. C’est d’autant plus le cas depuis que vous n’avez pas à vous déplacer pour y prétendre. Les banques en ligne vous en proposent. En quelques  clics, vous pouvez avoir un compte sur livret en votre nom ou en celui de vos enfants dont vous vous portez caution. En tous les cas, dans ce genre de prestation bancaire, les fonds restent disponibles. Ce qui est un avantage.

          Les assurances vies : avec un rendement de 1%, mais une niche fiscale plus avantageuse. C’est un investissement que vous pouvez faire auprès des banques comme des entreprises d’assurance. Néanmoins, contrairement aux épargnes, il s’agira d’investir dans un compte bloqué.  Ce qui est un peu plus compliqué à gérer. C’est-à-dire que vous ne pouvez pas profiter comme bon vous semble des revenus et du capital de l’investissement. Il faut respecter certaines conditions, dont notamment le décès du souscripteur.  

Pourquoi souscrire à un prêt dans une banque?

De plus en plus de banques proposent des prêts. Que vous soyez un particulier ou une entreprise, les banques vous proposent des services bien définis. Cependant, beaucoup ne savent pas pourquoi et/ou comment souscrire à un prêt et se créent plus tard des embarras. Il est donc important de savoir pourquoi il faut faire un prêt dans une banque. Le présent article vous éclairera plus.


Quels sont les avantages d’un prêt dans une banque?

Toute structure, toute personne est confrontée à un moment donné, à des dépenses. Ces dépenses ne sont très souvent pas à sa portée. Ils sont donc contraints de courir pour résoudre leur problème. Ainsi, que ce soit pour acheter des matériels d’entreprises, pour construire votre maison, vous pouvez faire recours à une banque. Même pour vous prendre une voiture, la banque est prête à vous faire un prêt. Vous pouvez donc avoir le financement et payer par la suite en tranches. Cela vous aidera à mieux solder votre dû. Les banques vous permettent donc d’avoir le temps nécessaire pour rembourser les dettes.

De plus, lorsque vous avez un projet et que vous êtes à la recherche de financement, vous pouvez solliciter une banque. Lorsque le projet est bien établi, des banques sont disponibles pour vous porter leurs aides. Vous aurez alors les moyens nécessaires pour réaliser votre projet. Ensuite, lorsqu’elle commencera à prendre forme, vous rembourserez votre banque selon le contrat avec les intérêts. L’avantage donc avec les banques, c’est que vous avez moins de pressions et de problème qu’avec une personne physique. Toutefois, il est important de trouver la banque idéale pour vos transactions.  Le Comparateur de banque en ligne vous aidera surement pour un prêt éventuel. Le site https://www.commission-transparence.fr est également à votre disposition. Voilà tant d’avantages d’une souscription de prêt dans une banque.

COMMENT OBTENIR UN PRÊT POUR LA CONSTRUCTION D’UNE MAISON ?

 

Construire une maison n’est pas une mince affaire. Ce projet réclame une grosse somme qui nécessite un prêt auprès d’une banque ou une institution de financement. Pour ce faire, il y a différentes étapes requises pour les procédures et des dossiers à fournir.

Comment convaincre la banque pour un prêt de construction de maison ?

Pour l’obtention d’un prêt, tout se joue sur la conviction qu’il faut faire à la banque puisqu’il s’agit là d’une somme de grande valeur. Vous êtes un salarié en CDI ou CDD ? Vous devrez fournir à la banque des justificatifs de votre salaire mensuel pour qu’elle puisse vous évaluer, avec tous les détails concluants qu’elle jugera utiles. Si vous travaillez pour votre propre compte, vous devrez fournir à la banque des pièces justifiant votre revenu. A savoir que la mensualité du crédit immobilier ne doit pas dépasser le tiers de votre revenu. La banque a besoin d’une assurance avant l’établissement d’un contrat. Elle ne va pas investir pour une personne incapable de faire un remboursement pour sa propre sécurité.

Les dossiers nécessaires pour faire un prêt

La fourniture des dossiers constitue une étape cruciale pour avoir un prêt bancaire. Il y a les dossiers personnels et les dossiers par rapport au contrat de construction. La carte d’identité nationale, les documents sur la famille, un justificatif de domicile, un justificatif de salaire ou de revenu sont obligatoires pour vous justifier auprès de la banque. Ce sont les dossiers personnels nécessaires qui vont aider les spécialistes à évaluer votre cas et capacité d’endettement. Mais la banque a tout de même besoin des dossiers concernant la construction. Le contrat de construction d’une maison doit être intégré dans les dossiers, car il va indiquer un prix définitif de la maison, ainsi que le délai d’exécution des travaux. Le contrat d’assurance du constructeur venant de son assureur est aussi important et doit être fourni avec les autres dossiers. À part les documents qu’on vient de mentionner, il peut y avoir d’autres contrats et autres dossiers selon les travaux en cours : un permis de construction, un justificatif de titre de propriété du terrain, une assurance dommages lors de la construction.

Budget pour rénover votre maison : comment s’y prendre en 3 étapes

Vous êtes donc enthousiaste pour votre premier projet de rénovation ! Peut-être prévoyez-vous quelque chose de modeste, comme l’installation d’un nouveau plancher de cuisine. Mais en voulant le faire, vous décidez de remplacer les armoires. Et pendant que vous y êtes, vous pourriez tout aussi bien ajouter un magnifique îlot. Avant même que vous ne vous en rendiez compte, votre projet de rénovation de rêve de 2 000 € a atteint les 20 000 € ! Voici des astuces pour vous aider à prendre le contrôle de votre budget de rénovation.

Budget de rénovation en 3 étapes

1. Établissez un ordre de priorité pour les projets

Il est évident que si une pièce de votre maison est en mauvais état, vous devrez d’abord établir un budget pour ce projet. Ou si vous désirez ardemment rénover un espace particulier, optez d’abord pour celui-ci. Mais s’il en va autrement, envisagez de commencer par les rénovations les plus courantes qui apportent le plus de valeur ajoutée à votre maison et le plus de satisfaction aux propriétaires.

2. Estimations des coûts

Sortez votre calculatrice – c’est la partie la plus amusante ! Maintenant que vous avez décidé des travaux de rénovation à effectuer en premier, décomposez le coût de tout ce qui entre dans ce projet, y compris la main-d’œuvre et les matériaux nécessaires. Il vous faudra faire quelques recherches, alors prenez une tasse de café et mettez-vous à l’aise.

N’oubliez pas que vous ne pourrez pas déterminer le coût exact tant que vous n’aurez pas discuté avec un entrepreneur réel. Mais en cherchant sur Internet, vous obtiendrez des chiffres approximatifs qui vous permettront d’être réaliste quant à ce que vous pouvez faire avec votre budget.

3. Recueillir les offres des entrepreneurs

Bon, maintenant vous êtes prêt à discuter avec un entrepreneur. Demandez autour de vous ou recherchez en ligne au moins trois entrepreneurs agréés dans votre région. Demandez à chacun d’eux de vous soumettre une offre de projet et un calendrier, et comparez les prix. Si l’entrepreneur accepte et que l’offre correspond à votre fourchette de prix, allez-y.

QUELLES SONT LES BONNES RAISONS POUR FAIRE UN PRÊT BANCAIRE ?

 

Faire un prêt bancaire est assez important pour différentes causes : financer un projet professionnel, la création d’une entreprise, pour la construction d’un bâtiment. Il y a plusieurs formes de prêt selon votre besoin de financement.

Les différentes causes pour faire un prêt bancaire

Il peut y avoir plusieurs raisons pour effectuer un prêt auprès d’une institution financière. Étant un entrepreneur en manque de fond nécessaire pour la création d’entreprise, se financer auprès d’une banque est un moyen rapide et rentable. Et même en absence de fond, vous pouvez obtenir un crédit en présentant un projet concret. Cependant, le remboursement peut se faire au moyen terme ou au long terme selon la valeur du crédit. Vous êtes en manque d’argent ? La banque peut vous faire un prêt si vous êtes dans le besoin de construire une maison ou de la rénover. Vous devrez tenir compte de votre capacité de remboursement avant de faire la demande. Votre salaire doit couvrir tous vos besoins mensuels en plus du paiement de la dette bancaire. Une grosse somme va vous prendre des années pour un remboursement à la banque. Avec la pluralité d’offres de crédits au sein des banques, elles peuvent aussi vous avancer dans vos petits travaux de réparation ou achats de différents matériels utiles pour votre demeure.

Les points essentiels pour l’obtention d’un prêt

La banque fait des prêts seulement pour des projets concrets et crédibles à faire du profit. Il est donc essentiel de soigner la présentation de votre projet, avec tous les détails et une prévoyance des profits que vous pouvez en tirer. La banque est très exigeante dans l’étude du dossier de votre business plan. Elle refusera d’emprunter une startup qui risque une faillite au cours de son activité, qu’elle jugera incapable de rembourser ses dettes.

Pour conclure un prêt de grande valeur ou de petite valeur, la banque va demander une garantie.